Que faut-il savoir sur la réforme DSCG ?

Le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG) est la deuxième étape sur la voie royale de l’expertise comptable. En 2019, le DSCG fait l’objet d’une réforme au niveau des programmes et des examens. L’étude d’expert-comptable, fondée en 1927, est en constante évolution pour s’adapter aux changements économiques et aux nouvelles attentes de l’industrie. L’une des preuves : la réforme DSCG qui a fait l’objet de l’arrêté du 13 février 2019 et a été publiée au Journal officiel de l’enseignement supérieur le 27 juin 2019. Cette réforme a fait réagir de nombreux candidats sur Internet et les réseaux sociaux. Les notes obtenues au test DSCG ont désormais une date d’expiration, qui correspond à la huitième session après leur obtention. L’équipe de l’ESAM vous expliquera tout ce que vous devez savoir sur cette réforme et les changements majeurs dans la filière DSCG.

image-reforme--DSCG-ESAM-min

L’histoire de la réforme DSCG

La réforme de 1988-1989 a conduit à la création de trois diplômes successifs dans la phase d’études menant au stage, DPECF (Diplôme préparatoire aux études comptables et financières), DECF (Diplôme d’études comptables et financières) et DESCF (Diplôme d’études supérieures comptables et financières).

La réforme de 1997-1999 a conduit à la modification du décret du 17 avril 1989. L’environnement de la profession a changé : l’économie s’est fortement internationalisée, les technologies de l’information ont complètement changé le traitement comptable et de nouvelles missions s’offraient à la profession.

D’une part, cette réforme a unifié le système universitaire (plus ou moins fidèle). DPECF est à la fin du premier cycle de l’enseignement supérieur, environ bac + 2, et DECCF à la fin du deuxième cycle (bac + 4) et le niveau bac + 5 de DESCF. En 2004, plusieurs groupes de travail ont été créés pour proposer une révision afin d’aligner le cursus avec un schéma applicable à l’ensemble de l’enseignement supérieur des pays de l’Union européenne appelé LMD et modèles de formation européens et les normes et internationaux applicables à la profession.

Cette réforme a amené à une organisation en deux diplômes successifs dont l’une est le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) et l’autre est le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion).

 

Pour qui est destiné le programme DSCG ?

image-2-DSCG-ESAM

Le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion comprend l’approfondissement du programme DCG. Par conséquent, DSCG délivre une maîtrise (Bac +5) et propose un parcours vers le DEC, qui est un diplôme qui confère le titre d’expert-comptable. Si vous avez les qualités suivantes, DSCG est fait pour vous :

  1. Désir de soutenir les entrepreneurs et avoir un fort intérêt pour le monde des affaires ;
  2. Bonnes capacités de rédaction et d’analyse ;
  3. Le sens du diagnostic et l’envie de concevoir des solutions adaptées.

Quel est l’intérêt de la réforme DSCG ?

image-3-DSCG-ESAM

Tout comme le DCG, le diplôme DSCG est également en cours de réforme à partir de la session 2020. Au niveau du master, le DSCG est un diplôme qui ouvre de nombreuses opportunités professionnelles à ses titulaires et doit donc être le plus cohérent possible avec les exigences et les évolutions de la profession de comptable.

Dans cette optique, il a été décidé de réformer le contenu. Une solide connaissance dans les domaines de la comptabilité et de la gestion est déjà requise, et son plan a été revu pour approfondir plusieurs matières, dont certaines ont été étudiées dans le programme DCG, mais aussi permettre aux candidats d’emploi de maîtriser certaines compétences de base telles que la synthèse ou la conceptualisation.

Bref, l’objectif de cette réforme est de préparer les candidats aux besoins du monde du travail et de l’évolution du secteur.

Quels sont les principaux changements apportés par la réforme DSCG ?

image-1-DSCG-ESAM

Comme DCG, la mise à jour du programme est l’un des principaux objectifs de la réforme du DSCG. Dans les 7 UE (unité d’enseignement) qui composent la formation diplômante, 3 ont subi des changements majeurs : UE2 finance, UE5 Management des systèmes d’information et UE6, qui jusqu’à aujourd’hui s’appelle grand oral et rebaptisé Anglais des affaires.

Prenant EU 2 comme exemple, ces changements ont été transformés en révisions planifiées pour intégrer la montée de la numérisation dans le secteur comptable et l’impact de la crise de 2008 sur la réglementation financière. En ce qui concerne EU 5, il fait l’objet d’une sérieuse mise à jour pour refléter les changements intervenus dans le système d’information ces dernières années.

Encore une fois, afin de rester au plus près du développement passé et futur du service comptable. Puis, comme indiqué par le nouveau nom de EU 6, la position anglaise dans le programme DSCG a été revue à la hausse. Désormais, EU 6 est dédié à l’anglais des affaires afin que les candidats puissent confirmer leurs compétences linguistiques à l’oral.

Enfin, la gestion juridique fiscale et sociale de l’UE 1 et la comptabilité et l’audit de l’UE 4 ont apporté quelques modifications mineures. Par conséquent, EU 1 se mettra à jour en fonction de l’évolution de la législation et en même temps le contenu de EU 4 a été retravailler d’une manière à distinguer son statut de l’EU 2.

La réforme DCG DSCG : la limite de validité des notes est-elle confirmée ?

image-4-DSCG-ESAM

Auparavant, les notes acquises dans le cadre du secteur de l’expertise comptable sont toujours acquises par le candidat à vie. Désormais, ce n’est plus le cas.

Le décret de juin 2019 précisait la double date de péremption des notes, mais ne précisait pas le sort de la note obtenue sous l’ancien plan.

Concernant les notes de DCG et DSCG obtenues jusqu’en 2019, elles sont valables et peuvent être conservées jusqu’à :

  • La session 2027 pour les notes obtenues avant la date d’entrée en vigueur du décret ;
  • La huitième session pour les notes obtenues à partir de la session 2020.

Cette règle s’applique aux notes supérieures à 10, supérieure à 6 et inférieure à la moyenne. Un étudiant DSCG peut donc se réinscrire aux épreuves avec des notes supérieures à la moyenne obtenue avant la réforme. Cela élimine absolument la possibilité de reporter les résultats.

Auparavant, le DSCG était l’unique examen qui n’avait pas une limite de validité des notes. Grâce à cette réforme, la CSOEC alignera l’examen DSCG avec le régime de droit commun. Il convient à préciser que le calendrier d’inscription à la session 2020 devrait être disponible à l’automne.

Comment bien préparer l’examen DSCG ?

Dans le but de réussir son examen, un étudiant DSCG doit se soumettre à des contraintes strictes et personnelles dans le cours ou le manuel : lisez attentivement, créez un tableau récapitulatif thématique personnel contenant les principaux points (notez les définitions encadrées, utilisez les caractères gras du manuel et des tableaux récapitulatifs) et organisez-le par sujet. Gardez les phrases courtes, utilisez des couleurs ou surligneurs pour mettre en évidence l’essentiel des connaissances.

En tant qu’étudiant DSCG, vous devez vous faire un petit répertoire des définitions contenant une liste de mots-clés et leur traduction en anglais pour l’épreuve de l’UE 6 du DSCG. Il est également important de comprendre parfaitement la définition et la signification des concepts utilisés : au cours du processus de correction, on a souvent remarqué que les candidats n’avaient pas assez de vocabulaire et ignoraient parfois la signification de concepts importants.

La pratique de la méthodologie de la résolution des situations pratiques et des études de cas reste indispensable. Cela consiste à obtenir et à analyser des documents et des méthodes raisonnables de traitement des documents (savoir trouver les documents, identifier les informations pertinentes, éventuellement les catégoriser et mémoriser leurs éléments ou leur ordre chronologique, etc.).

N’hésitez pas à vous entraîner de temps en temps en fonction de la situation de l’événement : la même durée et les exercices couvrent plusieurs parties du plan, le but est d’apprendre à bien gérer son temps et à se concentrer sur une longue durée. Enfin, apprenez à analyser les questions posées par les sujets d’épreuve en découvrant le sens exact des mots et des phrases pour clarifier le sens des questions posées.

Ces questions testent différentes compétences. Il faut analyser les verbes principaux : « citer », « caractériser », « analyser », « présenter », « déduire », « proposer »... Ces verbes ne peuvent pas tester les mêmes compétences et doivent faire l’objet d’une attention particulière.

La Double Compétence en Finance et DSCG à l’ESAM

L’ESAM, La Grande École du Management, de la Finance et du Droit, vous permet de faire un double cursus vous permettant d’obtenir des compétences en Comptabilité (DSCG) et Finance d’entreprise (MSc Expert Financier).

Ce double diplôme préparé sur notre campus à Paris peut s’effectuer sur un programme en alternance ou bien encore sous statut étudiant et son format modulaire vous permet de vous préparer aux épreuves du DSCG, tout en validant un diplôme d’une grande école reconnue dans le monde de la finance.

Il est également possible de préparer le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion en alternance sur notre Campus de Lyon.

 

Découvrir le DSCG à l'ESAM

PARTAGER