Fiche métier Conseiller en fusion acquisition

Découvrez les missions, les compétences, les qualités, le profil et le salaire du métier Conseiller en fusion/acquisition

conseiller fusion acquisition

Le conseiller en fusion acquisition, ou en fusacs, est aussi nommé parfois chargé d’affaires.

C’est un métier prestigieux qui ouvre de nombreuses portes et qui est un tremplin vers le statut d’associé-gérant de banque M&A ou de directeur financier.

Le conseiller en fusion acquisition travaille pour une banque ou directement pour une entreprise, dans laquelle il effectue des montages financiers complexes. Il fait partie d’une équipe où chaque membre est spécialisé, par exemple dans le droit des sociétés, dans la fiscalité, dans les marchés financiers.

Au fil de son évolution et de son accumulation d’expérience, il se verra rapidement proposer d’autres responsabilités et la charge de travail, qui est dès le début énorme, augmente puis la nature de ses missions change.

Missions du Conseiller en Fusion Acquisition

Sa principale mission est de conseiller, guider, orienter son entreprise ou ses clients lors de phase de croissance externe. Il effectue beaucoup de recherches financières pour pouvoir optimiser au maximum les opérations financières qui s’effectueront.

Il peut aussi être chargé de trouver une nouvelle entreprise à acquérir, en évaluant son prix et les risques encourus lors de la transaction et suite à la transaction.

Par le truchement de lois, règlements et procédures techniques, il est celui qui analyse des montages financiers déjà effectués et qui cherche à y déceler des failles.

Pour chaque opération qu’il encouragera, il devra effectuer une analyse précise et rédiger un rapport synthétique, comprenant tous les documents financiers et juridiques requis. Il devra démontrer l’intérêt d’effectuer cette opération et émettre ses observations sur les problèmes pouvant se poser dans le futur suite à celle-ci.

C’est lui qui dirigera par la suite la transaction, qu’il sera amené à faire accepter par sa direction. Il devra alors faire preuve d’un fin esprit de négociateur et sera présent à toutes les étapes, de la première entrevue à la rédaction des protocoles d’accord.

Compétences du Conseiller en Fusion Acquisition

Le conseiller en fusion acquisition doit être capable d’effectuer beaucoup de veille financière et de se renseigner sans cesse dans ce domaine pour toujours essayer de mettre en place des transactions optimisées.

Il doit être polyvalent et maîtriser la finance, la comptabilité, le droit et les activités commerciales.

Il doit savoir effectuer des études de marchés pour déceler de bonnes entreprises-cibles.

Il constituera pour chacune un dossier juridique et financier complet et les présentera à sa hiérarchie, il est donc indispensable d’avoir de bonnes capacités rédactionnelles.

Suite à une validation de la part de son entreprise ou de son client, il vérifiera tous les comptes de cette entreprise et mettra au point un montage financier efficace. Il doit avoir des compétences en comptabilité.

Suite à cela il devra mener les négociations dans l’ombre, en dispensant ses conseils. Il doit pouvoir être quelqu’un d’expert et de fiable. Il s’entoure, pour mener à bien ses missions et compléter ses connaissances, de juristes, comptables, économistes et experts financiers et doit donc être un bon manager.

Il est possible qu’il doive se rendre à l’étranger et doit donc maîtriser l’anglais parfaitement, voire une autre langue en plus.

Qualités

Le conseiller en fusion acquisition doit posséder les qualités suivantes :

  • être réactif et ne pas laisser passer une bonne affaire
  • avoir une bonne capacité d’analyse pour effectuer rapidement de bons diagnostics
  • être créatif et avoir de l’imagination pour concevoir des montages financiers efficaces
  • il doit avoir de bonnes capacités relationnelles pour se constituer un carnet d’adresses
  • être un bon négociateur, fin diplomate et savoir imposer son point de vue en argumentant
  • de l’adaptabilité, de la flexibilité
  • un sens du risque développé 
  • être à l’aise avec une énorme charge de travail
  • il doit être capable de concession et mettre sa vie personnelle de côté pour privilégier sa vie professionnelle

Profil

Le conseiller en fusacs peut être diplômé d’école de commerce ou en école spécialisée.

Un master universitaire en finance, droit fiscal ou des affaires, comptabilité ou audit reste valable.

Après le MSc Expert Financier, MSc International Corporate Finance ou bien le MSc Juriste d’Affaires en alternance de l’ESAM, les étudiants seront amenés à poursuivre sur le MBA M&A – Financial Equity Value.

Le MBA M&A de l’ESAM est un BAC +6 en alternance spécialisé dans les métiers de la fusion acquisition permettant aux étudiants de pouvoir allier l’expertise académique avec les professeurs de l’ESAM et une expérience professionnelle pendant les périodes en entreprise.

Salaire du Conseiller en Fusion Acquisition

Pour un junior de moins de 3 ans d’expérience, le salaire mensuel s’élève entre 2900 et 4600 euros.

La journée type du Conseiller en Fusion Acquisition

Le métier de conseiller en fusion acquisition bénéficie d’une dure réputation.

On dit que certains étages de la Défense ne s’éteignent jamais, qu’à 20h ce n’est que la moitié de la journée et qu’il est parfois obligatoire de travailler 2 jours sans dormir. Les semaines de 7 jours, de 9h à 2h sont monnaie courante.

Le conseiller en fusacs termine son rapport décrivant une opération financière optimisée à 2h, il le remettra le lendemain à 9h à son supérieur qui ira voir le client. Quand il reviendra de cette entrevue à 18h, le conseiller en fusion acquisition prendra en compte les remarques de son responsable et du client pour ajuster son rapport.

Il est amené chaque jour à effectuer une veille financière pour compléter ses connaissances et s'enquérir des dernières évolutions dans son domaine.

Il effectue, lors de phase de recherche de cibles à acquérir des études de marchés et rédige des rapports qu’il remet à son supérieur.

Devenez conseiller en fusion acquisition avec l’ESAM

Intégrez la formation « Expert Financier », l’une des spécialités d’excellence de notre Master of Science !

En savoir plus

PARTAGER