Actus de l'ESAM

David, étudiant en 2ème année de Bachelor, nous raconte son expérience internationale à Londres !

29|05
2019

David est un étudiant en 2ème année de Bachelor à l’ESAM. Il est parti pendant 3 mois à Dublin l’année dernière, et il a de nouveau fait le choix de l’international en deuxième année.

Présente-toi en quelques mots

Salut ! Je m’appelle David, et je suis un étudiant de deuxième année à l’ESAM Paris. J’ai choisi d’intégrer l’ESAM Paris car travailler à l’étranger dans le secteur de la finance me tient à coeur.

J’ai remarqué que peu d’écoles offraient une présence aussi importante à l’étranger, le choix était facile !

Parle-nous de ton stage et de tes missions !

Je suis actuellement stagiaire en tant qu’assistant à l’approvisionnement dans une entreprise de production et de distribution de fruits pour les supermarchés en Angleterre.

J’ai pour mission de mettre à jour les commandes des consommateurs pour les semaines à venir, je dois également vérifier que toutes les commandes sont correctes (avec les bonnes quantités de produits et les bons prix), et enfin je dois vérifier chaque jour les stocks de fruits de chaque port que nous utilisons.

J’ai voulu effectuer ce stage avant tout pour améliorer ma pratique de l’anglais et pour pouvoir comprendre comment une entreprise commerciale internationale fonctionnait.

Pour le moment, je ne suis absolument pas déçu et j’ai même réussi à améliorer mon niveau d’anglais (le contraire aurait été surprenant, limite très décevant).

Un conseil pour aider tes camarades dans leur recherche de stage ?

Je peux donner quelques conseils pour trouver un stage, comme utiliser son réseau ainsi celui de ses proches, se servir de LinkedIn de façon efficace, et s’y prendre en avance afin de mettre toutes les chances de son coté pour trouver un stage qui te convient.

Une des forces de l’ESAM, c’est le fait d’avoir un grand réseau d’anciens, ce qui peut grandement faciliter les recherches de stage voire d’alternance.

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées au cours de ton adaptation ?

Le principal problème que j’ai rencontré a été la communication avec mon équipe de travail et avec mes supérieurs. Je n’avais pas un très bon niveau d’anglais, donc je ne comprenais pas tout ce qui m’était demandé.

Cependant, j’ai la chance d’avoir une équipe qui prend le temps de bien m’expliquer pour que je comprenne, la situation s’est donc arrangée très vite.

Parle-nous des différences culturelles les plus flagrantes que tu as observées !

La principale différence culturelle que j’ai remarquée, c’est que les anglais sont bien plus souriants que les parisiens, et qu’il y a une bien meilleure intégration des étrangers de manière générale (en particulier, des cultures indiennes et pakistanaises).

Quand je parle avec mes camarades qui sont eux-mêmes déjà partis à l’étranger, je me rends compte que ce n’est qu’à Paris que les gens sont aussi pressés et négatifs !