Fiche métier consultant fonctionnel risque-conformité

S'assurer que l’entreprise se conforme aux exigences de l'audit externe et que ses activités se déroulent sans heurt est l'objectif du métier de consultant fonctionnel risque-conformité. Ce professionnel permet à une entreprise de détecter plus facilement les éventuelles tentatives de fraude et les manquements à la loi qu'elle pourrait commettre par inadvertance. Vous voulez en savoir plus ? L’ESAM vous propose une fiche complète !

Missions d'un consultant fonctionnel risque-conformité

Un consultant fonctionnel risque-conformité a pour mission principale d’aider l’entreprise à diminuer au maximum les risques découlant de son activité. Ces risques peuvent être d’ordres économique, managérial, financier, juridique, technologique, écologique, etc.

Pour atteindre cet objectif, il est tenu :

  • d’analyser en amont les exigences de conformité et de concevoir des solutions permettant à l’entreprise de les remplir pleinement ;
  • de mettre en place toutes les procédures et normes de conformité à suivre au sein de l’entreprise ;
  • de concevoir des procédures permettant d’atteindre les objectifs de conformité précédemment définis ;
  • d’auditer régulièrement les processus internes de la société, dans le but de détecter d’éventuels risques ou atteintes à la conformité ;
  • d’avoir une connaissance parfaite des réglementations et de la loi en vigueur, régissant l’activité de la société ou le milieu entrepreneurial de manière globale et de rester en veille dessus ;
  • d’accompagner les cadres dans l’élaboration de nouvelles idées et de veiller à leur conformité avec les objectifs stratégiques de la société ainsi qu’avec les réglementations en vigueur ;
  • d’animer des sessions de formation pour sensibiliser le personnel sur les bonnes pratiques de conformité au sein de la société ;
  • d’assister les hauts cadres d’une société dans l’exercice de leurs fonctions ;
  • de concevoir et de mettre en application des procédures d’évaluation des risques ;
  • de participer de manière ponctuelle (exemple : chaque trimestre) à des réunions avec les directeurs dans le but d’identifier d’éventuels risques de non-conformité.

Les avantages et les inconvénients

Avantages : dans le métier de consultant fonctionnel risque-conformité, les relations humaines jouent un rôle central. Ce professionnel interagit au quotidien avec les autres intervenants internes ou externes à l’entreprise. Autre avantage : le large panel de compétences exigé pour l’exercice de cette fonction ouvre de nombreuses opportunités d’évolution professionnelle. Ainsi, il est parfaitement possible de se tourner vers des métiers de gestion ou d’audit par exemple !

Inconvénients : ce poste implique de lourdes responsabilités. En cas d’erreur, l’entreprise peut très bien se retrouver dans des situations d’irrégularité financière et administrative, ce qui peut lui porter préjudice aussi bien d’un point de vue financier que juridique. Dans cette profession, il est donc nécessaire de bien savoir gérer la pression.

Les compétences du consultant fonctionnel risque-conformité

En raison de son rôle particulièrement sensible, le métier de consultant fonctionnel risque-conformité exige un grand nombre de compétences techniques.

Il doit avant tout avoir des compétences en gestion des risques : savoir les repérer, expliquer le problème à sa direction et proposer une solution. Pour identifier ces risques, il doit avoir des connaissances avancées dans de nombreux domaines, notamment la finance et la comptabilité.

Il doit avoir de bonnes capacités d’organisation et être capable de faire preuve de créativité dans les solutions qu’il propose.

Qualités

Le consultant fonctionnel risque-conformité doit avoir un bon relationnel avec les autres collaborateurs, sa hiérarchie ainsi qu’avec les intervenants externes (notamment avec l’administration fiscale). Il est très important d’avoir un esprit d’analyse très aiguisé pour pouvoir identifier avec précision les risques et les non-conformités.

Ce métier exige également une grande impartialité. Par exemple, il doit être prêt à recommander des modifications, parfois radicales, à la stratégie commerciale de son entreprise à partir du moment où il y détecte une quelconque anomalie, même si cette stratégie perdra alors en performance. C’est au consultant de repérer les non-conformités et de les signaler, d’où l’importance de savoir prendre des initiatives et d’être réactif.

Profil

Le poste de consultant fonctionnel risque-conformité est accessible après une formation de niveau 7 (Bac+5) au moins, spécialisée dans les domaines de la finance, du droit ou de la gestion des risques. L’ESAM propose le MBA Risque Contrôle Conformité, un programme en une année. Il est accessible aux titulaires d’un Bac+5 ou d’un Bac+4 avec 3 années d’expérience dans les domaines suivants : finance, banque, assurance ou droit.

Salaire du consultant fonctionnel risque-conformité

Le salaire d’un consultant fonctionnel risque-conformité est d’environ 21 000 € par an. Mais avec de l’expérience, ce salaire peut augmenter jusqu’à 31 000 € par an.

La journée type du consultant fonctionnel risque-conformité

Les journées d’un consultant fonctionnel risque-conformité se suivent mais ne se ressemblent pas. En effet, ce professionnel doit réaliser des missions diverses mais qui ont toutes un but commun : évaluer les processus de l’entreprise et identifier d’éventuels risques d’atteinte à la conformité.

Pour cela, il doit s’entretenir avec la direction, vérifier les documents de la société, enquêter auprès du personnel et des responsables de département, etc. Les résultats de ces investigations doivent être inclus dans un rapport qui sera remis par la suite à la direction. Toutes ces étapes doivent être réalisées bien évidemment dans le respect total du secret professionnel et de la déontologie de la société.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un métier passionnant qui vous ouvre les portes d’une carrière professionnelle épanouie.

Comment devenir consultant fonctionnel risque-conformité avec l'ESAM ?

Pour devenir consultant fonctionnel risque-conformité, vous pouvez suivre l’intégralité de vos études à l’ESAM, qui propose des formations adaptées.

Après le BAC ?

Pour commencer votre parcours, vous pouvez choisir entre deux formations : le Bachelor Management Gestion International et le Bachelor Droit et Sciences Politiques. Ces deux parcours accessibles après le Bac vous apportent toutes les compétences de base dont vous aurez besoin dans votre futur métier.

Après un BAC+2 ou un Bac+3 ?

Si vous avez obtenu un diplôme de niveau Bac+2, grâce aux passerelles, vous pouvez intégrer directement la dernière année de l’un de nos Bachelors. Ces formations vous donneront alors accès à des cursus de niveau Bac+5, notamment notre Master of Science Expert Financier.

Après un Bac+5 ?

Une fois que vous avez acquis un Bac+5, vous pouvez intégrer notre MBA Risque Contrôle Conformité, grâce auquel vous aurez toutes les compétences spécialisées nécessaires pour atteindre le métier de vos rêves !

Quels débouchés ?

Après quelques années dans le métier de consultant fonctionnel risque-conformité, vous pourrez évoluer vers d’autres postes comme responsable de la conformité ou directeur de la conformité.

Vous pouvez aussi vous orienter vers…

Si ce poste vous tente, peut-être serez-vous également intéressé par l’un de ces métiers de la finance d’entreprise :

Devenez consultant fonctionnel risque-conformité avec l'ESAM

Intégrez notre MBA Risque Contrôle Conformité, qui vous forme à la maîtrise des risques financiers des entreprises.

En savoir plus

PARTAGER