Interview de Cyril COLIN - En 1ère année de Master Of Science Entrepreneuriat

Cyril, étudiant en 1ère année de Master Of Science Entrepreneuriat et en alternance au sein du groupe PANZANI en tant que chargé de projets, vous parle de son parcours d'études, de son expérience en alternance.

itw

Dans quelle entreprise effectuez-vous votre Master Of Science en alternance et quelles sont vos missions ?

J’ai eu l’opportunité d’intégrer le groupe Panzani en tant que chargé de projets, sur la région lyonnaise. Mes missions sont diverses et variées : veille concurrentielle, devis, recherche de prestation, financement du projet, rapport d’avancée du projet… Cela me permet de monter en compétences dans divers domaines et notamment la gestion de projets.

Quels sont, selon vous, les apports les plus significatifs que vous confèrent ce poste ?

Comme je le disais précédemment, cela me permet de travailler la complémentarité de mes compétences car je suis en contact régulier avec d’autres services de l’entreprise et les parties prenantes des projets qui me sont confiés. Je sens que je dispose de la confiance de ma manager directe. Cela, me permet de gagner encore un peu plus en confiance.

Selon vous, quels sont les enjeux et les difficultés auxquels un alternant et un chargé de projets peuvent être confrontés ?

Il peut être difficile sur des périodes de forte activité de jongler entre les cours et le travail. En effet, cela demande une concentration particulière, un sens de l’organisation et une capacité à anticiper. De surcroit, pour un chargé de projet le suivi des taches en cours est extrêmement important.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à un alternant qui souhaite être chargé de projets ?

Je pense qu’il faut être organisé, autonome et pugnace. En effet, la multiplicité des taches et des interlocuteurs, nécessite d’être organisé pour ne pas mélanger les différents aspects du projet. L’autonomie est indispensable car il faut gérer l’intégralité du projet, comme par exemple organiser la recherche de prestataires et le cout de leurs interventions. Enfin, il faut être pugnace, car c’est un poste où les avancements sont parfois difficiles à mesurer de manière concrète et notamment à court terme.

Qu’avez-vous pensé de cette première année de Master Of Science sur le plan pédagogique ?

De nombreux cours suscitent mon intérêt et me permettent en plus de développer mon propre projet notamment les modules en finance, management stratégique et droit. Malheureusement, le contexte actuel n’est pas forcément idéal. En effet, certaines matières dites plus techniques ou celles qui nécessitent plus de rédaction sont plus difficiles à appréhender à distance. Cependant, l’enseignement des intervenants reste de qualité grâce à la richesse de la pédagogie et la pluralité des profils du corps enseignant. Par exemple, notre intervenant en Marketing G.ANEDDA nous livre des anecdotes sur sa carrière et sur le fonctionnement d’un service communication et marketing.

Cyril_collin

Cyril COLIN

1ère année de Master Of Science Entrepreneuriat

PARTAGER