Actus de l'ESAM

Rayane vous raconte son Semestre de Management Interculturel (SMI) ! Episode 2 : La Chine, … 享受 !

20|03
2019

Rayane, étudiant de 4ème année en Management Stratégique a participé au Semestre de Management Interculturel (SMI) lors de sa 3ème année de Bachelor Management Gestion International, à l’ESAM Lyon. Dans ce deuxième épisode de notre trilogie consacré au SMI, Rayane vous raconte son expérience chinoise. La suite d’une aventure riche en découvertes et en émotions !

 

A la fin du mois de février, nous nous sommes mis en route pour Pékin où nous avons passé une semaine au cours de laquelle nous avons rencontré des entrepreneurs français expatriés, mais aussi le directeur du plus grand hypermarché Carrefour de la capitale politique chinoise. Cette semaine fut rythmée entre découvertes culturelles et rencontres professionnelles.

 

La troisième étape de ce séminaire fut Shanghai. Cette ville se situe sur la côte Est chinoise. La partie Est et Sud-Est de la Chine, est la région avec la plus forte densité de population. C’est la région où se concentre principalement les industries et les activités économiques chinoises, même si le pouvoir central a pour objectif de disperser les différentes industries vers l’intérieur des terres, afin d’assurer le développement rapide de l’ensemble du pays et de diminuer la pollution dans les grandes villes chinoises. Il est vrai que ce dernier point mérite une attention toute particulière, dans les villes de Beijing (Pékin) et de Shanghai, on ressent généralement une gêne respiratoire causée par le nuage de population qui entoure la ville de façon quasi-permanente.

 

Pendant cette période, nous avons réalisé une étude de cas pour Radial sur 3 problématiques actuelles que l’entreprise rencontre en Asie. Nous avons ensuite présenté le résultat de nos études au directeur Asie de la société française Radial. J’ai aussi eu l’opportunité d’aller au salon « intertextile » international qui se déroule à Shanghai tous les ans. Ce salon est réservé aux professionnels, il m’a permis de rencontrer des fournisseurs pour un projet que je développe actuellement. Pour créer son business et entreprendre, la Chine est un formidable vivier d’idées et d’innovations.

 

La quatrième destination était Chengdu. Cette ville est la capitale de la région du Sichuan localisée au sud-ouest de la chine à côté du Tibet. Le Sichuan est connu mondialement grâce à sa gastronomie, qui est une des quatre gastronomies chinoises. Elle est notamment classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Chengdu est aussi célèbre pour ses pandas géants, ils sont l’emblème de la ville et de la région. Le plus grand centre de recherche au monde sur les pandas est à Chengdu. Cette réserve en accueille plus d’une trentaine qui sont soignés et choyés. Nous sommes arrivés à Chengdu la dernière semaine de mars pour 3 semaines. Nous avons eu cours dans les locaux de l’université du Sichuan. Cette métropole de 15 millions d’habitants est en voie de devenir la Silicon Valley chinoise. L’innovation technologique est au centre du développement de la ville. Les incubateurs et les zones franches accueillant les plus grands groupes technologiques au monde sont présents. Chengdu a été l’occasion de développer de vraies relations avec des expatriés français vivant sur place. La majorité de ces français sont des entrepreneurs, ils connaissent parfaitement le marché local. J’ai pu recueillir auprès d’eux d’intéressantes informations sur la façon de faire du business en Chine, sur l’importance de créer et d’entretenir son réseau et ses relations dans ce pays.  Cela se nomme le « Guangxi ». Cette notion de « Guangxi » est centrale dans le milieu des affaires en Chine ainsi que dans la société. Le « Guangxi » permet de trouver un travail, de signer un contrat, d’obtenir un prêt bancaire, de placer ses enfants dans une école en particulier etc,  le Guangxi répond à des codes précis. Les deux choses qui ont marqué Chengdu dans ma mémoire et ont fait de cette destination une formidable découverte sont la gastronomie locale et la joie de vivre des habitants, qui rappelle l’art de vivre méditerranéen.

 

La cinquième et dernière ville chinoise que nous avons connue est Hong Kong, où nous sommes restés une semaine. Cette ville de 7 millions d’habitants, au statut spécial, est la capitale financière chinoise qui permet au RMB (monnaie chinoise) d’avoir une envergure internationale. Il s’agit d’une place financière appréciée des hommes d’affaires car son cadre juridique particulier permet de créer des sociétés anonymes, d’échanger des devises, ainsi que de domicilier son entreprise sur place. Nous nous sommes rendus à Hong Kong afin de rencontrer des anciens étudiants du groupe IGS ayant fait le SMI. Ces anciens étudiants ont décidé de travailler et de vivre en Chine. Ils ont partagé leurs expériences avec nous. Nous avons pu prendre contact avec eux, ils font maintenant parti de notre réseau. C’est au travers de ces expériences que l’on comprend que nos camarades d’études actuels, seront les mêmes avec qui nous seront probablement amenés à travailler ou collaborer demain. J’ai également compris que le réseau des anciens élèves du groupe IGS est énorme.

Dans le dernier épisode, je vous raconterai, la troisième étape de cette incroyable aventure : Le Vietnam !

A bientôt …