Actus de l'ESAM

Diana, étudiante vénézuélienne, en 2ème année à l’ESAM Lyon, vous raconte son semestre académique à Prague… !

25|04
2019

Pour cette nouvelle interview, l’ouverture à l’international est une nouvelle fois mise à l’honneur ! Direction Prague, la capitale de la République Tchèque, à la découverte de Diana. Etudiante en 2ème année à Lyon, elle a choisi « la ville aux 100 clochers » pour effectuer son semestre académique à l’international.

Que fais-tu à Prague ?

J’ai la chance d’effectuer un semestre académique dans l’un des plus prestigieux établissements universitaires de République Tchéque, Vysoká škola ekonomická (Ecole supérieure d’économie). Ce programme va me permettre d’approfondir mes connaissances dans le monde des affaires, du management et de l’économie. Pour cela, j’ai choisi 4 matières, en lien avec mon projet professionnel. Je dois maintenant valider chacun de ces modules pour réussir mon semestre. Pour ma part, j’ai décidé de suivre, notamment, les cours de finance, de marketing et d’entrepreneuriat.

Quels ont été tes premières impressions sur le pays ?

Au premier abord, les personnes sont assez froides et distantes, ce qui m’a laissé croire qu’il pouvait être difficile pour des personnes étrangères, de s’intégrer. Cependant, une fois la glace brisée, il s’avère que les tchèques sont des personnes très généreuses et ouvertes d’esprit.  De plus, je participe à un cursus, conçu en partie, pour les étrangers. Donc, même si vous avez du mal à vous acclimater à la culture tchèque, vous pouvez toujours profiter de cette magnifique ville et du reste du pays, avec les autres étudiants venus du monde entier.

As-tu fais le choix de cette destination ? Pourquoi ?

Oui, je voulais absolument aller en l’Europe de l’Est. En effet, c’est la partie de l’Europe que je connaissais le moins et j’avais vraiment envie de découvrir cette région. De plus, je voulais être dans la capitale du pays car cette destination remplissait tous mes critères (activités touristiques, dynamisme, coût de la vie,…). Il faut savoir aussi que Prague est une très belle ville, cela m’a encore plus motivé, pour réaliser ce choix.

As-tu connu la barrière du langage ?

Oui, il est rare de trouver quelqu’un qui parle anglais, en dehors des étudiants. Seules, les personnes qui travaillent dans le centre-ville avec les touristes, ont un bon niveau en anglais. Un autre exemple, dans les supermarchés, toutes les informations sont renseignées en tchèque et même « Google traduction » avait du mal à m’aider :-).

Quelles différences remarques-tu entre l’éducation de ton pays d’accueil et celle en France ?

Je trouve que l’on est moins accompagné qu’en France. On doit donc faire preuve d’autonomie pour réussir. Les professeurs adoptent une pédagogie différente, il y a moins de travaux de groupes et beaucoup plus de travail personnel, notamment, en dehors des horaires de cours.

Au-delà de ton semestre académique, que fais-tu de ton temps libre ?

Je voyage beaucoup, j’essaie de profiter au maximum de mon temps libre pour découvrir la République Tchèque et les pays voisins. Puis, au fur et à mesure, j’ai pu créer des liens avec d’autres étudiants. J’ai donc aussi profité de ma vie étudiante sur place.

Quelles ont été les difficultés que tu as rencontré avant et pendant ton séjour ?

Au début, c’était difficile de se faire des amis parce que la plupart des étudiants se connaissaient déjà. Ils viennent en général de la même université à l’origine et n’avaient pas forcément besoin de rencontrer de nouvelles personnes. Pour ma part, je suis la seule de ma classe à être partie à Prague. J’ai donc dû faire plus d’efforts que la moyenne pour m’intégrer. Mais finalement, si on est assez sociable, on finit par s’y faire :-).

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui part faire un semestre académique à l’étranger ?

Il faut absolument parler Anglais, c’est la base pour comprendre les cours et pouvoir communiquer avec les autres étudiants (la plupart sont des américains). Ensuite, les examens sont à la fin du semestre donc je vous conseille de réviser dès le début, parce que les cours se cumulent et à la fin, vous devrez beaucoup réviser si vous n’êtes pas prévoyant. Enfin, profitez-en pour voyager le plus possible, ce n’est pas très cher et toutes les villes ont quelque chose d’intéressant à vous offrir !