Fiche métier Analyste en Fusion Acquisition

Découvrez les missions, les compétences, les qualités, le profil et le salaire du métier Analyste en Fusion Acquisition.

analyste fusion acquisition

L’analyste en fusion acquisition est un professionnel du M&A (fusion et acquisition) qui a pour but de consolider les entreprises avec lesquelles il collabore à travers des transactions financières lors de fusions et d’acquisitions.

Il travaille souvent au sein de banques d’affaires ou de cabinets d’audits. Il modélise les opérations financières que l’entreprise cliente effectuera et ces modélisations seront présentées à différents fonds d’investissements.

Il est en collaboration avec la direction de l’entreprise où il est dépêché et fait valoir son avis.

Missions de l’Analyste en Fusion Acquisition

L’analyste en fusion acquisition mène de nombreuses discussions avec son client afin de bien cerner son projet et de pouvoir mieux exercer sa compétence en M&A. Il définit ensuite une stratégie.

Le travail est assez intense, et de plus en plus compliqué au fil de l’avancement des démarches, qui dure de 6 mois à 1 an. Le stress et l’adrénaline sont de plus en plus prégnant vers la fin de la transaction.

Il effectue un travail de conseil en proposant son plan au client et en émettant des recommandations précises en fonction du projet en cours. Il doit savoir user de ses compétences pour faire valoir son avis.

Il ne travaille pas seul mais collabore avec d’autres experts qui sont juristes, fiscalistes et spécialisés en marchés financiers. Il se base sur leurs indications pour mettre en place une stratégie et des montages financiers consolidant l’entreprise cliente.

Il évalue les potentiels risques, et constitue un dossier en rédigeant des rapports. Il est amené à négocier avec différentes parties prenantes comme son client ou les banques et fonds d’investissements.

Il est fréquemment amené à voyager ;lorsque son entreprise le dépêche à l’étranger.

Compétences de l’Analyste en Fusion Acquisition

L’analyste en fusion acquisition peut être amené à converser en anglais quotidiennement pendant plusieurs mois. Il doit donc maîtriser pleinement cette langue. En connaître une autre supplémentaire est un plus.

Il doit maîtriser des outils informatiques de modélisation financière, comme excel.

Il doit être doué pour faire de la prospection ainsi que du benchmarking, de l’analyse de concurrence pour analyser les pratiques concurrentes et en tirer parti..

C’est un travail très intense qui en décourage plus d’un au bout de peu de temps. Il faut savoir mettre sa vie privée de côté et se consacrer sans concession à sa fonction.

Il faut être assez polyvalent et maîtriser la finance, le droit, le commerce et la comptabilité pour ne pas se reposer uniquement sur les compétences des autres membres de son équipe. Il faut avant d’être dépêché à l’étranger étudier brièvement la législation des pays dans lesquels on intervient. Il faut être apte à se constituer un réseau et à se faire des contacts car c’est de cette manière principalement que l’on trouve des entreprises clientes.

Qualités

L’analyste en fusion-acquisition doit :

  • résister au stress et apprécier l’adrénaline
  • avoir l’esprit d’équipe
  • être axé relationnel, fin négociateur et diplomate
  • être convaincant
  • être discret vis-à-vis des informations en sa possession
  • aimer voyager
  • être prêt à travailler d’arrache-pied
  • être flexible, résilient et savoir s’adapter

Profil

Un diplôme d’école de commerce, d’école d’ingénieur ou un bac +5 en finance ou ingénierie financière sont nécessaires. Un MBA dans ces domaines est un grand atout. Les experts comptables avec de l’expérience sont aussi recherchés. Il faut préalablement avoir travaillé dans un cabinet d’audit ou avoir une expérience comparable.

Le MBA M&A de l’ESAM permet aux étudiants diplômés d’un BAC +5 en Finance d’Entreprise ou bien en Droit des Affaires de pouvoir apporter des connaissances pointues dans le domaine de la Fusion Acquisition.

Le MBA M&A – Financial Equity Value est une formation de 12 mois en alternance vous permettant de pouvoir allier expérience professionnelle et une expertise académique avec nos professeurs expert dans le domaine.

Salaire de l’Analyste en Fusion Acquisition

Pour un junior en début de carrière, le salaire s’élève entre 4000 et 6000 euros.

La journée type de l’Analyste en Fusion Acquisition

Il n’existe pas de réelle journée type et il est difficile de bien prévoir et organiser sa journée car une transaction ne se déroule jamais comme prévu, il y a toujours des variables inconnues qui compliquent les situations. Il faut donc s’adapter en permanence. L’analyste en fusion acquisition va tout de même effectuer des tâches récurrentes comme modéliser sur excel des transactions financières ou préparer des réunions en définissant l’ordre du jour.

Quoi qu’il en soit, l’analyste en fusion acquisition est continuellement en relation avec son client de jour en jour.

Devenez conseiller en fusion acquisition avec l’ESAM

Intégrez la formation « Expert Financier », l’une des spécialités d’excellence de notre Master of Science !

En savoir plus

PARTAGER