En quoi consiste une formation en alternance ?

Véritable tremplin vers le monde professionnel, la formation en alternance est l’option de plus en plus privilégiée par les apprenants. En 2020, 495 000 contrats ont été signés contre 353 000 l’année précédente. C’est un dispositif qui séduit aussi les entreprises, qui peuvent former de futurs salariés à leur culture, à leurs outils, ou simplement s’impliquer pour l’avenir des jeunes en leur permettant de mieux s’armer pour s’insérer professionnellement.

Mais de quoi parle-t-on vraiment ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’alternance.

Photo Alternance

Pourquoi choisir de se former en alternance ?

La formation en alternance a de nombreux avantages. Elle est la voie professionnalisante par excellence et permet à la fois d’obtenir une formation certifiante et d’acquérir une expérience signifiante en entreprise. Possible, selon les établissements, de la seconde jusqu’au bac +5, vous pourrez en effet justifier, dans ce cas, de cinq ans d’expérience en entreprise dès la sortie de vos études. Un réel atout, donc ! D’ailleurs, d’après une note gouvernementale, les diplômés de formations en alternance s’insèrent mieux sur le marché du travail. De plus, les emplois qu’ils occupent seraient en moyenne plus stables, plus rémunérateurs et plus qualifiés. Ces apprenants auraient en effet des profils qui correspondent plus aux exigences et aux besoins des entreprises.

L’ESAM propose de nombreuses formations en alternance dans les domaines du management, de la finance et du droit, à partir du BAC jusqu’à BAC+6.

CONTRAT D’APPRENTISSAGE OU CONTRAT PRO ?

Lorsque l’on parle de formation en alternance, il y a en effet deux types de contrat possibles :

  • Le contrat d’apprentissage : pour les personnes de 16 à 29 ans révolus. Il permet aux apprentis d’obtenir un diplôme d'État (CAP, BAC, BTS, Licence, Master...) ou autres titres inscrits au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).
  • Le contrat de professionnalisation : il concerne les jeunes de 16 à 25 ans, mais aussi les personnes de plus de 26 ans dans les situations suivantes : les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou encore de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Il permet d’obtenir un titre professionnel inscrit au RNCP ou encore un certificat de qualification professionnelle (CQP) délivré par une branche professionnelle, pour attester des compétences acquises liées à un métier.

Ces deux types de contrat sont tripartites : ils sont conclus entre l’apprenti ou l’alternant, le centre de formation et l’entreprise. Nous y retrouvons notamment le nom et la fonction du maître d’apprentissage ou du tuteur, la personne référente sur le lieu de travail. Il assure la formation en alternance en entreprise de l’apprenant et veille à la bonne cohérence entre ses missions sur le terrain et la théorie apprise en cours.

Apprentissage ou contrat pro, tous deux sont encadrés strictement, comme n’importe quel autre contrat, par le Code du travail. Le contrat signé sera donc un CDD ou un CDI, dans le cas où l’entreprise souhaite prolonger la collaboration avec l’alternant. En ce sens, les conditions et règles restent les mêmes : période d’essai, congés payés (on ne parle plus de vacances scolaires)… La rémunération, elle, est calculée différemment : selon l’âge et le niveau de formation, elle oscille entre 27 % et 100 % du SMIC.

Enfin, il est important de souligner que vous pouvez débuter vos missions en entreprise trois mois avant le début de votre formation en alternance et poursuivre trois mois après la fin de votre formation.

COMBIEN ME COÛTE MA FORMATION EN ALTERNANCE ?

La formation en alternance présente un autre avantage de taille : vous ne débourserez pas un seul euro de votre poche pour payer votre cursus. En effet, tous les frais liés à celle-ci seront pris en charge par l’entreprise, soutenue financièrement par un organisme que l’on appelle OPCO (opérateur de compétences), qui se charge également, entre autres, de valider les projets de formation en entreprise.

LE RYTHME

Les rythmes de formation en alternance varient en fonction des centres de formation, mais aussi du type de contrat. Les alternances les plus courantes sont :

  • une semaine en formation, une semaine en entreprise,
  • deux jours en formation, trois jours en entreprise ou encore,
  • une semaine en formation, trois semaines en entreprise.

Mais il en existe d’autres, il faut vous en assurer auprès des établissements. Plus on avance dans les années et les niveaux d’études, plus les périodes en entreprise sont importantes. Le but étant d’être le maximum en contact avec les réalités du terrain, avant de véritablement s’insérer professionnellement.

Comment trouver une alternance en entreprise ?

LE SECTEUR ET LA TAILLE DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL

Peu importe le secteur d’activité et la taille de l’entreprise, ce qui compte, ce sont avant tout les missions proposées. Elles doivent matcher avec les exigences de la formation en alternance. L’organisme de formation veillera à cela, et validera le contrat en fonction de la cohérence entre vos missions et les compétences visées par le cursus.

UNE CANDIDATURE, ÇA SE PRÉPARE !

La stratégie se résume en trois mots : ciblez, préparez, postulez ! Oubliez pour cela le dernier pour le moment. La plupart des entreprises commencent leur campagne de recrutement pour les alternances cinq à six mois avant les rentrées en formation. Il est donc fortement conseillé de s’y prendre à l’avance et de commencer vos démarches au mois de février / mars pour une rentrée en septembre par exemple.

OÙ CHERCHER une alternance ?

C’est ce que l’on appelle faire de la veille. Il s’agit de collecter toutes les informations concernant les offres d’alternance, les secteurs d’activité et entreprises qui vous intéressent. Évidemment, il y a les jobboards. Mais adopter la démarche réseau est aussi très efficace. Questionnez autour de vous, vos professeurs, vos encadrants, votre entourage, vos anciens camarades de classe. Baladez-vous sur les sites Carrière des entreprises qui vous inspirent, ou encore sur leurs réseaux sociaux.

Ces recherches ne doivent pas se faire par hasard. Il doit y avoir une vraie cohérence entre les entreprises ciblées et vos ambitions professionnelles. Votre démarche doit avoir du sens.

COMMENT SE PRÉPARER ?

D’une part, dans votre argumentaire, vous devez connaître et intégrer les exigences de votre formation en alternance, les compétences qu’elle vise. C’est ce qui permettra aux entreprises de cerner ce sur quoi vous allez être formé. Elle pourra plus facilement faire correspondre et vous proposer des missions.

Ensuite, vous devez, pour chaque entreprise, connaître leur fonctionnement, leur culture,  leurs valeurs, leurs métiers. Montrez que vous êtes intéressé, que vous connaissez les spécificités du secteur. Ce sont des éléments qui vont vous permettre de rebondir, de développer et renforcer vos réponses.

Préparer un pitch est un excellent moyen de s'entraîner pour d’éventuels entretiens. L’idée, c’est de vous démarquer et de capter l’attention de votre recruteur dès les premières minutes. Vous devez faire comprendre le lien entre qui vous êtes, quel est votre parcours et les raisons de votre venue.

COMMENT POSTULER ?

Munissez-vous d’un CV et d’une lettre de motivation que vous aurez pris le temps de soigner. Ce premier contact avec l’entreprise, le plus important, est la porte d’entrée (ou pas !) au reste du processus d’embauche. Une lettre de recommandation est un vrai plus !

Ensuite, adoptez une stratégie multicanale. Passer par les jobboards, c’est bien, mais plus il y a de contacts, plus c’est efficace. Appelez, envoyez des mails, échangez, relancez, déplacez-vous, montrez que vous voulez cette place. Interpellez les professionnels directement sur Linkedin ou les réseaux sociaux, en y mettant les formes.  Pour cela, vous devez prendre soin de votre identité numérique et soigner votre marque personnelle. 90% des recruteurs vont checker les réseaux sociaux des candidats avant de les recruter !

Enfin, restez vous-même, soyez naturel ! N’oubliez pas que votre personnalité est très importante et peut faire la différence en entretien.

PARTAGER