Fiche métier contrôleur budgétaire

Le métier de contrôleur budgétaire s’exerce généralement dans les PME ou dans les grandes entreprises multinationales. L’objectif du poste ? Leur apporter son expertise pour une meilleure gestion de leurs données financières. Structuration du budget, contrôle des dépenses… les axes d’optimisation sont nombreux, et c’est à ce professionnel de les identifier et de proposer les mesures qui s’imposent. A quoi ressemble son quotidien et comment accéder au poste ? Voici tout ce qu’il faut retenir !

commissaire aux comptes

Missions du contrôleur budgétaire

Pour la pérennité des entreprises, rien ne compte plus que la maîtrise des coûts et la rentabilité de leurs activités. C’est pour cela qu’elles font très souvent appel à un professionnel qualifié qui saura assurer cette mission : le contrôleur budgétaire. C’est donc un métier particulièrement axé sur le suivi des finances d’une entreprise. C’est un poste stratégique puisque de nombreuses décisions importantes sont prises selon ses recommandations.

Concrètement, ses missions consistent à :

  • participer à l’élaboration du budget,
  • puis en assurer le suivi et le contrôle ;
  • obtenir les données financières dans les différents services de l’entreprise ;
  • analyser tous les chiffres ainsi obtenus et en tirer des conclusions sur la situation économique et financière de son entreprise ;
  • identifier tout écart entre les dépenses prévisionnelles et les dépenses réalisées et proposer des solutions ;
  • anticiper tous les problèmes financiers.

Le métier de contrôleur budgétaire est transversal, ce qui veut dire qu’il peut travailler dans n’importe quel secteur et pour n’importe quelle entreprise. Chaque poste sera donc très différent et proposera des défis et des objectifs très différents selon la nature de l’employeur.

Compétences du contrôleur budgétaire

Comme il a une position stratégique au sein de l’entreprise, le métier de contrôleur budgétaire demande des compétences avancées dans de nombreux domaines, à commencer par la comptabilité.

Mais il doit aussi connaître :

  • le droit fiscal ; l’outil informatique,
  • avec notamment l’utilisation des logiciels professionnels ;
  • l’anglais, surtout s’il travaille dans une multinationale.

Il doit également connaître parfaitement le secteur dans lequel son entreprise exerce, afin de connaître ses contraintes et ses objectifs.

Qualités

Un bon contrôleur budgétaire, ce n’est pas que des compétences techniques. Pour bien maîtriser les chiffres, faut aussi faire preuve d’une rigueur irréprochable et d’une très bonne organisation.

Mais le métier de contrôleur budgétaire a aussi un véritable côté humain. Il faut échanger avec les différents départements de l’entreprise, présenter des solutions à la direction… et pour cela, il faut un bon relationnel et être un bon communiquant ! Il faut savoir se montrer convaincant quand vient le temps de présenter ses propositions et être diplomate quand on souhaite accéder à certaines données.

Une bonne écoute et un très bon sens de l’observation sont également des savoir-être importants pour ce poste.

Profil

Pour accéder au métier de contrôleur budgétaire, il est nécessaire d’avoir suivi une formation en comptabilité. Idéalement, il est même préférable de disposer d’un diplôme de niveau Bac+5. De plus, généralement, il est attendu du candidat au poste qu’il ait déjà quelques années d’expérience derrière lui.

Pour vous permettre d’accéder au métier de vos rêves, l’ESAM vous propose deux formations adaptées :

Salaire du contrôleur budgétaire

Le salaire du contrôleur budgétaire varie entre 32 000 € par an pour un débutant et 51 000 € pour un cadre expérimenté. Le salaire peut également varier selon la taille de l’entreprise et son secteur d’activité.

La journée type du contrôleur budgétaire

Il est difficile de présenter une journée type du métier de contrôleur budgétaire. Le secteur dans lequel il exerce a un impact fort sur la nature de ses missions quotidiennes.

On peut cependant noter que chaque jour, il devra consacrer du temps à l’analyse des chiffres qu’il aura obtenu. Son quotidien comprend de nombreuses réunions qui peuvent servir aussi bien à obtenir les informations dont il a besoin qu’à présenter ses conclusions.

Enfin, s’il exerce son métier dans une multinationale, il devra régulièrement se déplacer dans les différentes filiales à l’étranger.

PARTAGER