Portraits d’entrepreneurs

« Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie »
Johann Wolfgang Von Goethe

Entreprendre nous pousse à toujours aller plus loin, à toujours progresser et devenir meilleur. La création d’entreprise est une véritable aventure.

L’ESAM vous propose de découvrir chaque mois le portrait de ces aventuriers qui ont décidé de devenir les entrepreneurs de leur rêve.

Thomas Le Vacon

Thomas
Entreprise Vins et Séduction
« C’est principalement des connaissances opérationnelles qui m’ont aidé à construire mon projet aujourd’hui »

 Olivier Oudin

Olivier
Entreprise Sysmik Acoustics
« N’ayez pas peur ! Lancez-vous ! Vous n’allez jamais le regretter ! »

 

Kamilya Malki

Spécialités Management et création d’entreprise

« Après mon BAC Scientifique, j’ai directement intégré l’ESAM.

C’était pour moi l’école qui reflétait mes ambitions : de l’expérience et la possibilité de choisir le parcours qui me conviendrait, et tout cela en 5 ans. Parmi les nombreux éléments distinctifs proposés par l’ESAM, il y en a un de taille : vous pouvez choisir la manière de construire votre parcours d’études (entre stages, semestres d’études à l’international, SMI, alternance…).

Vous devenez acteur de votre réussite. Aussi, l’ESAM m’a permis de développer des compétences professionnelles à travers mes différentes expériences en entreprises en France comme à l’étranger (Nissan en Algérie par exemple).

J’ai décidé en 3ème année (semestre 6) de réaliser un semestre d’études à l’ISB Dublin et d’effectuer le Cycle Mastère Professionnel en alternance, au sein de l’entreprise AIRCELLE, afin d’accélérer l’acquisition de compétences « métiers ».

Kévin Le Van

Kevin
Entreprise Melo Prod
« La passion facilite la motivation et l’engagement »

 Pierre Delpuech

delpuechGérant de plusieurs sociétés
« Quand vous avez une idée, envie de quelque chose, allez jusqu’au bout ! »

 

Antonin Bernard
Co-fondateur SOLPEDINN

« J’ai eu l’occasion d’intégrer la pépinière de l’ESAM lors de mon cursus parce que la volonté d’entreprendre trottait dans ma tête depuis un petit moment. J’y suis rentré avec plusieurs doutes : comme beaucoup d’étudiants, j’imaginais que les études et l’entrepreneuriat n’étaient pas deux mondes compatibles ; comme pour beaucoup, un mécanisme d’autocensure me dissuadait de passer le cap. J’ai pu, grâce à la pépinière, faire le tri et clarifier mon projet d’entreprise.

Plusieurs éléments m’ont permis d’avancer dans cette phase d’idéation : les coachs de la pépinière, entrepreneurs et professionnels toujours à l’écoute ; les étudiants qui, comme moi, souhaitaient entreprendre ; le lieu de travail mis à ma disposition…

J’ai pu bénéficier de cet écosystème tout au long du processus de création d’entreprise, lors de l’idéation donc, mais également par la suite, avec la modélisation de mon projet.A chaque étape, le suivi et le coaching se sont intensifiés.

Aujourd’hui, ancien étudiant, j’ai la chance d’être intégré dans l’incubateur du groupe, continuité logique du processus, et toujours, la même recette : un jeune, une envie, et tout un écosystème qui l’accompagne. »