Actus de l'ESAM

Quel est le rôle de la banque de France ?

20|11
2018

Sylvie BONNEAU, chargée de mission TPE à la direction des entreprises de la Banque de France, nous livre dans la revue « finance & gestion » de l’association des directeurs financiers et contrôleurs de gestion (DFCG), une description de la Banque de France et de ses missions.

La Banque de France est une partie intégrante de « l’Eurosystème » qui est lui-même composé par la Banque Centrale Européenne et les banques centrales de la zone euro. La Banque de France mène à bien trois missions principales.

Les missions de la Banque de France

  • La stratégie monétaire

Le rôle de la Banque de France est de contrôler l’inflation en maintenant la stabilité des prix. De ce fait, elle participe aux décisions de la politique monétaire de la BCE et se charge de les implémenter en France. Elle est la banque des banques et injecte des liquidités dans l’économie française en prêtant aux banques. Elle se charge aussi d’imprimer les billets, de garder les réserves nationales d’or, gère les devises et surveille les moyens de paiement.

  • La stabilité financière

La notion de contrôle des risques est devenue primordiale dans le monde des bancassurances. C’est pour cela que, avec l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), la Banque de France supervise le secteur en participant à la création des règles de sécurité et en veillant scrupuleusement à la maîtrise des risques.

  • Le service économique à la collectivité

La Banque de France attribue une note aux entreprises qui évalue leur solidité financière, note qui va servir à aider les banques à prêter, ou pas à l’entreprise demandeuse. Elle oriente aussi les entreprises (notamment les TPE) vers des organismes d’aide à l’obtention de crédits.

Elle protège aussi les particuliers en facilitant l’accès aux services bancaires adaptés et en luttant activement contre les situations de surendettement.

Enfin, la Banque de France est le banquier de l’Etat. Ainsi, elle tient les comptes du trésor public, gère les titres de l’Etat etc.

Ainsi, la Banque de France intervient à tous les niveaux de l’économie française et la protège. Elle est donc un organisme important du paysage national.

L’évolution de la Banque de France dans le contexte actuel

  • Banque Centrale Européenne

Avec l’avènement de la Banque Centrale Européenne, la Banque de France ne participe plus à la création de la monnaie fiduciaire. Le rôle de la Banque de France est passé de décideur de l’économie à garant de la stabilité financière du pays. Ainsi, sur ce domaine-là, la Banque de France perd du pouvoir mais pas de l’importance. On pourrait faire le parallèle avec la séparation du pouvoir exécutif et le pouvoir législatif.

  • Evolution technologique et fintechs

Avec l’évolution du paysage économique et technologique, la question se pose si l’importance de la banque de France va diminuer dans les prochaines années. Ainsi, nous voyons qu’avec le développement des fintechs et des plateformes de financement participatif, le grand public, et les entreprises s’éloignent du secteur bancaire traditionnel pour se tourner vers le grand public.

  • Solution mise en place pour garder la main

Il semble que la Banque de France n’est pas menacée par les développements technologiques et les évolutions économiques au niveau européen puisqu’elle est partenaire de tous ces nouveaux acteurs du paysage économique national et européen. Un vieil adage dit « si vous ne pouvez pas les vaincre, joignez-vous à eux ». La banque de France a l’air de l’appliquer. Par exemple, la Banque de France et l’ACPR ont mis en place le pôle « Fintech-innovation », organe de soutien au développement de la finance en dehors du secteur de bancassurance traditionnel. Le but n’est donc pas la lutte contre les nouvelles pratiques de la finance mais au contraire, la participation et la régulation de celles-ci.

Bien entendu, elle aura toujours le rôle de banque centrale, puisque le secteur bancaire reste prédominant dans le paysage financier français. Ceci étant, son pouvoir dépend encore beaucoup de la prédominance des banques.

ESAM Financial Factory

Source : Finance & gestion, octobre 2018, article : « Focus sur les missions de la Banque de France » p49