Actus de l'ESAM

Premier retour sur Financium, le RV annuel des Directeurs Financiers et Contrôle de Gestion (DFCG)

17|12
2018

Les 11 et 12 décembre les étudiants de l’ESAM Financial Factory ont participé à Financium, le rendez-vous annuel des DAF et contrôleurs de gestion. Nos étudiants ont été invité par la DFCG à produire des articles de synthèse sur les conférences et ateliers de l’évènement. Retrouvez le premier d’entre eux !

Comment INVICTA a su marier pilotage industriel et gestion du prévisionnel grâce à une solution digitale intégrée tout-en-un, plaçant sa direction financière au cœur du processus d’agilité de l’entreprise

Une entreprise doit de nos jours avoir une interface qui reflète ses activités en temps réel et pouvoir anticiper le futur grâce à des modèles prédictifs. Lionel LASCAUX, directeur finance et Séverine JARRIGE, directrice de contrôle de gestion chez INVICTA, en partenariat avec Olivier PASQUIER, country manager et Basil HENRION, consultant d’avant ventes chez Board France, un éditeur de progiciels de gestion, nous expliquent comment ils ont relevé le pari pour INVICTA pendant ces deux dernières années, dans un contexte où l’entreprise doit s’adapter aux avancées technologiques de son marché.

Board est une multinationale qui produit un progiciel de gestion intégré couvrant principalement trois fonctions : la business intelligence, le pilotage de la performance et l’analyse prédictive. Board est un éditeur qui passe par des partenaires intégrateurs pour implémenter les modules de son progiciel dans les systèmes d’information des entreprises. C’est une intégration en cloud, c’est-à-dire que le logiciel est hébergé à distance et est accessible n’importe où sur un navigateur. Les informations que le logiciel utilise partent d’une base de données, sont ensuite classées dans des référentiels et la logique business leur est appliquée pour être utilisables sur les applications client web. L’idée est de garder une cohérence absolue entre la formulation de la stratégie, l’exécution des opérations,  le planning et les contrôles des tactiques.

De son côté, INVICTA produit des appareils de chauffage au bois et est le leader européen sur son marché, exploitant 5 marques. Pour piloter l’entreprise, les dirigeants avaient besoin d’un outil digital performant. Cet outil devait permettre à INVICTA de répondre aux besoins formulés en avril 2017 sous la forme d’un cahier des charges répondant à trois grandes fonctions : reporting sous la forme de tableaux de bord en temps réel, prévisions à court et moyen terme et modélisation de l’entreprise, en d’autres termes le suivi, la planification et l’analyse des activités. Cet outil devant bien entendu aussi être interactif.

Ainsi, Board France et INVICTA se sont rapprochées pour implémenter le logiciel devant permettre de piloter l’entreprise au présent et au futur. Cette implémentation se déroule dans un contexte où l’entreprise INVICTA  se doit d’être agile pour survivre. Cette agilité passe par la digitalisation du pilotage prévisionnel de son activité en plaçant la fonction finance au centre du jeu et en contribuant à formuler une vision de plus en plus précise du futur de l’entreprise. Le logiciel a été intégré module par module au rythme d’un module supplémentaire tous les trimestres environ. Le logiciel est donc utilisable rapidement tout en étant développé et mis à jour tous les six mois.

Cet outil est structuré sous la forme d’un processus en quatre étapes, qui permet de visualiser l’ensemble des informations, du client au produit, jusqu’à l’entreprise dans sa globalité.

La première étape consiste en la gestion commerciale. Ici, l’idée est de visualiser le chiffre d’affaires de l’entreprise à différents moments de l’exercice, présent ou futur, grâce aux ventes déjà réalisées et aux commandes détenues. Cela permet d’obtenir des prévisions. Ce chiffre d’affaires est déclinable sous différents axes tels que l’axe produit ou l’axe client. Cela permet un niveau d’analyse des ventes très fin. L’utilisateur peut ainsi décliner le chiffre d’affaires comme bon lui semble, sous forme de tableaux ou de graphiques.

La seconde étape s’intéresse au compte de résultats par client ou par produit. L’utilisateur peut ici allouer les charges aux clients ou aux produits, pour ensuite visualiser les clients ou produits qui sont rentables et redéfinir les prix de vente des produits. Ici aussi, le niveau d’analyse est très précis.

La troisième étape s’arrête sur l’élaboration des budgets prévisionnels. A partir des informations réelles, INVICTA crée et visualise sous forme de schémas les budgets sous l’angle commercial, financier et en tire une profitabilité. L’entreprise peut aussi versionner les prévisions avec des ajustements différents. C’est ici que les décisions sont prises, en conjonction avec la réalité.

La dernière étape repose sur la modélisation financière. A partir des prévisions et des objectifs, le logiciel fournit des indicateurs qui vont contrôler la production à l’article près et prévoir le stock final futur.

L’exemple d’INVICTA nous montre bien que dans un contexte où les entreprises doivent utiliser leur temps plus efficacement, où les décisions sont prises en temps réel, un progiciel de gestion prédictif est un premier pas significatif vers une gestion agile de l’entreprise, base de son développement futur et de sa survie. Il place aussi la direction financière au cœur de la stratégie de l’entreprise par sa capacité à fournir et analyser avec les dirigeants et managers les informations essentielles au pilotage de l’entreprise.

 

 

 

 

 

Amine Doghri, étudiant de cinquième année en Audit Contrôle Finance