Actus de l'ESAM

workengine

Workengine : La start-up de deux alumnis ESAM

23|08
2017

L’ESAM a décidé de mettre à l’honneur le projet de deux entrepreneurs au féminin et pas n’importe lesquelles… Elles sont Made In ESAM et ont réussi, avec brio, le challenge de l’incubateur du Campus René Cassin.

Ce duo de deux superbes working girl se lance désormais dans le monde des chefs d’entreprises.

workengine

Le projet :

WORK ENGINE c’est le projet de Donia et Fanny. Le concept est de proposer une plateforme en ligne à destination des espaces de co-working. Chaque utilisateur peut réserver sa place dans l’espace qui l’intéresse.

L’avantage est double ; pour ceux qui proposent des espaces de co-working, WORK ENGINE est le site de référencement de ces plateformes.

Le classement s’effectue selon différents critères (évènements proposés, thématiques, autre co-worker inscrit, photos…)

Du côté de l’expérience co-worker (celui qui réserve sa place) il peut se fier aux avis des différents usagers de la plateforme et faire son choix directement via la plateforme WORK ENGINE.

L’objectif à terme est de permettre la transparence et la visibilité des services associés à chaque espace. C’est le même fonctionnement qu’un annuaire avec une démarche évolutive des services et des produits.

La stratégie :

Cette plateforme à destination des petits espaces de co-working leur offre une aide pour le référencement et la communication. En effet, ceux-ci, n’ont pas forcément les ressources nécessaires pour s’assurer une visibilité à plus grande échelle.

L’application de nos deux ESAMiennes permet également un support de gestion des plannings de réservation.

WORK ENGINE garantit la transparence qualitative des prestations. Les deux femmes très ambitieuses, ont su déceler un besoin et une tendance sur ce marché de l’entreprise collaborative. Actuellement, il existe environ 400 plateformes de co-working dont deux gros concurrents.

Néanmoins, elles savent tirer leur épingle du jeu en proposant la réservation en ligne et en centrant leurs efforts auprès des petits espaces.

Consciente du fort potentiel de leur projet, elles sont actuellement à la recherche d’un troisième collaborateur pour le développement technique de l’application.

L’objectif sur cette fin d’année est de pouvoir participer à de nouveaux concours de financement pour se développer.

étapes work engine

Leurs conseils de start-uppers :

  • Considérer le risque comme un moteur !
  • Se dire que la réussite d’un projet ce n’est pas uniquement une somme de compétences…c’est aussi faire le choix de l’humain et de travailler ensemble en bonne intelligence !
  • Tomber face à un obstacle n’est pas un problème… c’est surtout la façon dont on rebondit qui est importante !

L’incubateur René Cassin :

L’aventure de Fanny et Donia au sein de l’incubateur du Campus René Cassin, leur a permis d’ouvrir leur vision sur différents projets. Elles ont eu la chance de rencontrer des jeunes, qui comme elles, veulent tenter l’aventure du Business By Myself* (l’entreprise par moi-même).

Lorsqu’elles nous racontent ce projet d’incubation, elles posent un regard bienveillant à l’égard de tous ceux qui ont pu les accompagner, que ce soit de la planification de leur business plan, en passant par les « Elevator Speech » ou lors de différents workshops, les deux acolytes s’accordent à dire que cette expérience leur a donné confiance dans leurs idées.

workengin workez

Le monde des start-ups :

La sphère des start-up est un micro-cosmos qui se nourrit d’échanges de partages et d’expériences.

Tout évènement d’entrepreneur est l’occasion de faire un bilan sur soi-même et de s’ouvrir au potentiel entrepreneurial des autres.

Ce qu’elles retiennent essentiellement, c’est que la mauvaise idée ce serait de ne pas se lancer.

C’est avec humilité qu’elles nous confient « J’aimerais avoir quelques échecs. Cela nous donnera une opportunité de revenir encore plus performantes. Dans tous les cas, si ce n’est pas ce projet, ça en sera un autre. »

Elles nous partagent notamment le cas d’un entrepreneur qui avait lancé 20 landing pages et qu’une seule avait été retenue. Elles se sont alors jetées à l’eau grâce à une version test du site WORKENGINE sous forme de landing page : http://workengine.io/

C’est avec honneur que l’ESAM soutient l’initiative et la volonté de Fanny et Donia dans la réussite de leur projet.

Alors qu’attendez-vous pour vous lancer en co-working tout en utilisant !

Clickez , Réservez , Coworkez! workengine

Suivez les sur leur compte Facebook :

A bientôt, chers entrepreneurs de demain.