Actus de l'ESAM

management de transition entreprise

Le management de transition : une approche d’avenir

18|09
2018

Le management de transition ou l’intérim management est apparu aux Pays-Bas dans les années 70, notamment pour apporter une réponse immédiate à une situation de crise et contribuer au redressement d’une entreprise en difficulté. En 2016, 83% des dirigeants d’entreprises en France avaient fait appel à un cabinet spécialisé en management de transition et 77% avaient déclaré qu’ils avaient eu une réponse positive à leur besoin, selon les résultats d’une étude menée par la FNMT. Aujourd’hui le spectre d’intervention du management de transition est plus important que ce que l’on peut croire. Il devient un outil de gestion des missions à forts enjeux stratégiques pour le futur d’une entreprise.

De la gestion de crise à la conduite du changement

Le Management de Transition était au départ une solution temporaire pour les entreprises confrontées à une situation d’urgence : pallier l’absence temporaire ou définitive d’un directeur financier, informatique, ou RH…, assurer la mise en place des plans sociaux, ou faire face à la survenance d’une situation de crise. Aujourd’hui, les missions de transition peuvent revêtir un caractère positif et permettre la réalisation de projets à impact stratégique certain, comme la mise en place d’un nouveau système de gestion (ERP), l’amélioration de la performance, la transformation organisationnelle de l’entreprise, la gestion d’une forte croissance, une introduction en bourse, une nouvelle certification de produits… En 2018, les missions de gestion de crise représentent seulement 9% du total des missions de transition réalisées. Le management de transition offre ainsi une réponse immédiate aux nouveaux enjeux auxquels les entreprises ont à faire face, en leur apportant une capacité d’exécution et une expertise à tous les niveaux. Selon Grégoire Cabri-Wiltzer, vice-président de la FNMT, « L’industrie reste le secteur le plus consommateur de management de transition puisque 60 % des projets s’y déroulent. Les 40 % restants sont partagés entre les services et la distribution »

Manager de transition : quelle posture adopter ?

Pour certains, le management de transition est considéré comme un statut transitoire. Pour d’autres, il s’agit d’une approche adaptée à une situation particulière. Quoi qu’il en soit, la disponibilité est, d’emblée, le premier critère que doivent remplir tous les managers de transition. Mais, ces derniers doivent être expérimentés et témoigner d’une grande souplesse afin d’assurer la gestion de projets spécifiques et transmettre une situation conforme aux attentes, ainsi que des recommandations pour l’avenir. Leur mission se déroule sur une durée limitée durant laquelle ils endossent un rôle de chefs d’orchestre pour mener à bien la transformation de l’entreprise.

Le manager de transition peut choisir d’être référencé dans un cabinet spécialisé, ou exercer ce métier de manière indépendante. Les entreprises qui y ont souvent recours sont celles qui doivent faire preuve d’une grande compétitivité. La rémunération d’un manager de transition dépend des responsabilités qui lui sont confiées. Elle se situe entre 70 000 et 250 000 euros bruts annuels.

Le management de transition vous intéresse ? Découvrez le Cycle Mastère Professionnel de l’ESAM, Spécialisation Management Stratégique.