Actus de l'ESAM

jeunes création d’entreprise

De plus en plus de jeunes prennent le chemin de la création d’entreprise

30|10
2018

Selon les résultats d’une étude réalisée en 2018 par OpinionWay pour le compte de l’Union des Auto-entrepreneurs et publiée à l’occasion du Salon des entrepreneurs, 25% des français déclarent avoir envie de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Chez les jeunes, cette envie est encore plus forte puisque près de la moitié des 18-24 ans souhaitent aujourd’hui se mettre à leur compte. Ils ont des idoles à l’image de Xavier Niel et Marck Zuckerberg et sont persuadés que tout le monde devrait tenter sa chance.

Les Millennials, ces jeunes qui préfèrent se mettre à leur compte

Les chiffres communiqués par OpinionWay révèlent que les Millennials souhaitent, plus que jamais, se mettre à leur compte. Ils privilégient le revenu (45%), l’épanouissement au travail (44%) et un juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée (39%) à la sécurité du travail et aux contrats à durée indéterminée. Mais, il semble qu’ils soient souvent confrontés à des obstacles qui les empêchent de concrétiser leurs idées d’entrepreneuriat :

  • ils se retrouvent souvent découragés tantôt par leur famille tantôt  par leurs professeurs ;
  • certains programmes de formation ne promeuvent pas assez le développement de leurs compétences et qualités entrepreneuriales (autonomie, prise d’initiative, prise de risques calculés, fixation des objectifs, confiance en soi, persévérance…) ;
  • ils disposent souvent d’un capital social restreint et d’un réseau professionnel peu étendu et ne peuvent puiser dans leurs petites économies ;
  • ils ne disposent généralement pas d’une expérience managériale et sectorielle antérieure et n’arrivent pas à diriger une entreprise.

Les dispositifs mis en place en faveur de l’entrepreneuriat des jeunes

Depuis 2013, plusieurs dispositifs ont été mis en place par l’Etat en faveur de l’entrepreneuriat. Trente Pôles étudiants, dédiés à l’innovation et l’accompagnement des jeunes porteurs de projets de création d’entreprises, ont vu le jour. En 2017-2018, le ministère de l’Enseignement Supérieur avait également alloué à ces PEPITE près d’un million d’euros. Le prix Pépite, qui a également pour objectif de soutenir les projets de création d’entreprises des jeunes diplômés, accorde chaque année des subventions à près de 53 lauréats nationaux et 150 lauréats régionaux.

Pour sa part, le programme Erasmus Jeunes Entrepreneurs propose, depuis 2009, aux jeunes étudiants et futurs entrepreneurs de se former au contact de professionnels plus expérimentés à l’étranger. Le programme est basé sur l’échange des bonnes pratiques et vise à consolider les bases de la pratique entrepreneuriale.

En ce qui concerne les écoles de management françaises, l’ESAM a inauguré le 13 mars 2018 The Why Not Factory, pépinière et incubateur ayant pour but d’accompagner les étudiants porteurs de projets dans la concrétisation de leurs idées, en leur permettant de conjuguer entrepreneuriat et études supérieures. The Why Not Factory de l’ESAM et du Groupe IGS représente d’ores et déjà  près de 125 étudiants entrepreneurs, plus de 70 projets dans le processus, environ 30 événements dédiés à l’entrepreneuriat et 9 projets incubés.

Le Cycle Mastère Professionnel de l’ESAM, Spécialisation Entrepreneuriat, proposé en alternance par l’ESAM, vise également à éliminer les obstacles qui se dressent entre vous et votre projet de création d’entreprise. L’option Entrepreneuriat accueille chaque année des centaines d’étudiants souhaitant se mettre à leur compte et crée leur propre entreprise, reprendre une entreprise, devenir entrepreneurs sociaux ou encore consultants en création d’entreprise.

Le campus HEP Lyon – René Cassin fondé par le Groupe IGS, dont fait partie l’ESAM, se veut aussi à la fois un lieu d’échanges et d’hébergement et un accélérateur des projets entrepreneuriaux portés par les étudiants et les diplômés issus de près de 24 écoles et centres de formation à Lyon. L’accompagnement s’y traduit par des échanges facilités pour accélérer le partage d’expériences, un suivi de l’évolution des projets et lors de la recherche de financement, un hébergement au sein d’un espace de coworking de près de 120 m², ainsi que des conditions tarifaires avantageuses pour les services logistiques.